FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés

La chambre ardente, John Dickson Carr

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Coeur d'Encre Index du Forum -> Bibliothèque -> Fiches de Lecture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eli
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 35
Féminin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre
Point(s): 65
Moyenne de points: 1,86

MessagePosté le: Mar 18 Déc - 18:11 (2007)    Sujet du message: La chambre ardente, John Dickson Carr Répondre en citant

La chambre ardente, de John Dickson Carr 


 


 


À partir de 12 ans


Résumé : Gastro-entérite ou arsenic? Pour en avoir le cœur net, il n’y a qu’une solution : exhumer le corps. Ce qui n’est pas une mince affaire. Car le cercueil de Miles Despard a été descendu dans le caveau familial et pour y accéder, il faut ôter quelques mètres carrés de dallage cimenté, déblayer une couche de terre et de gravier, puis soulever la grande dalle de l’entrée qui pèse bien une demi tonne. Bref, de quoi donner de l’ouvrage à plusieurs hommes armés de leviers, de pics et de pelles. Et pour quel résultat! Dans sa niche, le cercueil de bois tout neuf est vide. Mieux, l'épouse du gardien prétend avoir entendu Miles converser avec une femme la nuit de son décès. A-t-elle eu des visions en affirmant que celle-ci a traversé le mur, costumée en Marquise de Brinvilliers ? Faut-il en conclure qu’ils ne rêvent pas, ceux qui croient voir rôder le vieux Miles, à la nuit tombée?

Notre avis : Excellent livre! On embarque du début à la fin! Bien sûr, il faut se documenter un peu puisque cette œuvre littéraire fait référence à des fait marquant dans le passer. Juste le titre du livre « La chambre ardente » a une explication. En effet, il s’agit du tribunal où l’on condamnait les gens pour sorcellerie!
Cette histoire fait d’un alliage de policier et de fantastique est un véritable bijou pour les yeux. Il s’agit là d’une énigme renversante qui possède une fin encore plus spéciale. C’est véritablement un livre à lire pour laisser tomber les clichés habituels et les fins à dormir debout!


Les premiers paragraphes :

Citation:
« Il était une fois un homme habitant près d’un cimetière… » est un bon début pour une histoire. En fait, cela s’appliquait doublement à Edward Stevens. Il y avait, en effet, un minuscule cimetière à proximité de chez lui, et Despard Park avait toujours eu une étrange réputation, mais ce n’était là que le moindre côté de l’affaire.
Edward Stevens était installé dans un compartiment fumeurs du train qui devait atteindre la gare de Broad Street à 18h48. Âgé de 32 ans, il occupait un poste d’une certaine importance chez Herald et Fils, les éditeurs bien connus. Il louait un appartement en ville et possédait une petite villa à Crispen, aux portes de Philadelphie, où il passait la plupart de ses week-ends, car sa femme et lui aimaient beaucoup la campagne. Il allait justement ce vendredi soir y rejoindre Mari et, dans sa serviette de cuir, il emportait le manuscrit du nouveau recueil consacré par Gaudan Cross aux procès criminels célèbres.


Les infos :
Édition : Librairie des Champs-Elysées
Prix : 7.49$
ISBN : 2702420192 / 978-2702420195
Lien d’achat : La chambre ardente
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Déc - 18:11 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Coeur d'Encre Index du Forum -> Bibliothèque -> Fiches de Lecture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.